Accueil > Actualités > Garde Présidentielle chilienne : le temps des femmes

Garde Présidentielle chilienne : le temps des femmes

En cette première journée de travail pour la nouvelle présidente chilienne, un changement hautement symbolique : la Garde présidentielle lui rend désormais les honneurs sous les ordres d’une femme.

On l’appelle la Guardia de Palacio (Garde du Palais). C’est l’équivalent chilien de la Garde Républicaine française, chargée aussi bien de la protection et la sécurité de ses illustres occupants que de leur rendre les honneur qui leur sont -semble-t-il - dûs.

Dans le cas du Chili il s’agit d’un détachement spécial de la police en tenue -les fameux Carabineros - qui, depuis son entrée en scène en 1930 a été tout naturellement aux premières loges des grands événements politiques de la vie du pays.

Dont l’inévitable 11 septembre 1973, journée pendant laquelle, face à l’imminence del attaque des militaires putchistes, le président Salvador Allende ordonna aux membres de la Garde de se retirer pour éviter une tuerie. L’histoire retient que certains d’entre eux ont choisi de ne pas obéir et de participar à la défense de La Moneda aux côtés du président assiégé.

40 ans après...

C’est la propre fille du président Allende qui dans un autre moment historique remet l’écharpe présidentielle à une Michelle Bachelet qui rempile avec les honneurs. Ceux de son peuple mais aussi ceux d’une Garde présidentielle qui, à l’image du pays, a bien changé et, entre autres, ne semble plus craindre les femmes qui donnent de la voix...


P.-S.

Images : Presidencia de la República.

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique