Accueil > Revue de Presse > Chili : vers un scrutin plus representatif

Chili : vers un scrutin plus representatif

Le système actuel, dit binominal, date de la dictature d’Augusto Pinochet. Il est critiqué pour son manque de représentativité.

JPEG - 61.4 ko

Au Chili, la présidente Michelle Bachelet a envoyé au Parlement un projet de loi qui changera en profondeur la politique chilienne s’il est adopté. Il s’agit d’une réforme du mode de scrutin parlementaire, rapporte Claire Martin sur Radio France Internationale.

La journaliste rappelle que le système binominal est le mode de scrutin qui permet au Chili d’élire les députés et les sénateurs. Il s’applique uniquement lors des élections parlementaires. C’est un système unique au monde, inventé par la dictature militaire d’Augusto Pinochet, qui permet de maintenir le Parlement presque à égalité entre la gauche et la droite de manière artificielle, quelle que soit la majorité qui s’exprime dans les urnes.

En effet, chaque bloc forme une liste et soumet aux électeurs deux candidats. Pour que les deux candidats de cette liste soient élus, il leur faut, à eux deux, dépasser 66 % des voix. S’ils n’y parviennent pas, c’est le candidat de la deuxième liste qui a le plus de voix qui est élu. Autrement dit, un candidat qui a 17 % des voix peut être élu devant un candidat qui a 30 % des voix.


En savoir plus : RFI

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique