Accueil > Actualités > Une "Liste de Schindler" dans le Chili de Pinochet

Une "Liste de Schindler" dans le Chili de Pinochet

Militant communiste, pharmacien et homme d’affaires, le Chilien Jorge Schindler a monté avec quelques camarades un réseau de pharmacies qui a servi de couverture à de nombreux militants et contribué à la réactivation du parti dans la clandestinité.

C’est un livre du journaliste chilien Manuel Salazar, "La liste du Schindler chilien", présenté voici quelques jours à Santiago, qui a révélé au grand jour une belle histoire de resistance gardé connue jusqu’ici seulement de quelques "initiés".

"Dans ces pharmacies, 5 à Santiago et 2 à Concepcion, ont fonctionné entre 1974 et 1979, et donné du travail et de la protection à plus de 70 militants communistes et d’autres partis de gauche activement recherchés par la Dina et le Comando Conjunto, deux des plus féroces machines à réprimer mises en place par Pinochet et les siens. Ces hommes et ces femmes ont pu ainsi non seulement être mis à l’abri mais aussi jouer un rôle essentiel dans la recomposition du PC et dans les origines de la résistance à la dictature", explique Salazar.

Jorge Schindler, qui vit actuellement en Allemagne, était présent lors du lancement à Santiago du livre dont il ne se sent pas le personnage principal : "je n’ai pas l’étoffe d’un héros. Je crois que j’ai fait quelque chose de bien mais les protagonistes, ceux-là que j’ai pu aider, ce sont eux les véritables héros",

- Une interview de Jorge Schindler et deux de ses compagnons à la télévision chilienne (en espagnol)


Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique