Accueil > Agenda > De Sète à Saint-Nazaire : Valparaiso (encore et toujours) à l’honneur

De Sète à Saint-Nazaire : Valparaiso (encore et toujours) à l’honneur

Le temps passe, les incendies et les tremblements de terres se succèdent mais les charme de Valparaiso reste toujours vivant et vivace. La preuve par les deux grosses manifestations que deux ports français - Sète et Saint Nazaire - consacrent ces temps-ci à la "Joya del Pacífico".

Valparaiso : le port chilien reste un mythe vivant auquel les Français sont sensibles depuis longtemps. Les adjectifs fusent, les récits de voyageurs abondent et l’envie d’y aller un jour se déclarent même...en chanson [1].

C’est en chanson aussi que Les Escales de Saint-Nazaire, l’un des grands festivals de l’été français, préparent pour le 7 et 8 août prochain une grande fête "porteña" avec 6 spectacles musicaux qui font partie du meilleur de la scène chilienne et en particulier de celle de Valparaiso : La Isla de la Fantasía, Poder Guadaña, Pascuala Ilabaca y Fauna, Chico Trujillo, La Floripondio et DJ Nakeye. Avec eux, la Smala, une joyeuse bande de ska-cumbia née à Nantes avec notamment la participation de la chanteuse chilienne Andrea Zárate, Inti et La Robot de Madera deux street-artists qui amèneront dans le port de Saint Nazaire des couleurs venues de Valparaiso.

Avant le son, les images...

C’est dans le cadre du festival Images Singulières - a voir et à vivre jusqu’au 31 mai prochain - que débute cette année le partenariat entre la manifestation sétoise et le Festival Internacional de Fotografía de Valparaiso (FIFV).

Gilles Favier, directeur artistique d’Images Singulières, invité au FIFV en novembre 2014, a été particulièrement marqué par la géographie de Valparaíso, la jeunesse de sa population et la dynamique des photographes qu’il a rencontrés au cours de ce festival. C’est à partir de ce voyage - raconte la journaliste Maria José Castaing - que l’idée lui est venue de créer ce partenariat avec le FIFV et d’inviter des photographes chiliens, témoins de leur temps et de l’histoire de leur pays.

Point d’orgue de la présence chilienne, l"exposition collective " Compañero podemos tomar una photo ? [2], consacrée à la thématique de l’exil avec la participation de Rodrigo Gómez Rovira, Nicolás Wormull, Paula López Droguett, Cristóbal Olivares et Tomás Quiroga.


Notes

[1Tu peux écouter le "Valparaiso" de Pauline Croze ici

[2Compañero, pouvons nous faire une photo ?

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Proposer un événement