Accueil > Actualités > Neruda et Jodorowsky les "frères ennemis" ensemble à Cannes

Neruda et Jodorowsky les "frères ennemis" ensemble à Cannes

Grandes figures de la culture chilienne, ils débarquent ensemble au Festival de Cannes. Alejandro Jodorowsky avec "Poesía sin fin", son dernier film, et Pablo Neruda, à la faveur de celui, éponyme, de Pablo Larraín.


Ce sont deux poètes qui font, tous les deux, partie de ce qu’on pourrait appeler la « galaxie culturelle francochilena ». Jodorowsky vit (et crée) en France depuis 1953 et, avant même d’être l’ambassadeur d’Allende à Paris, Neruda y avait séjourné à de nombreuses reprises et mené une intense activité littéraire et politique.

C’est d’ailleurs à Paris, à La Coupole, que, selon Jodorowsky, a eu lieu la seule rencontre entre ces deux fortes têtes qui n’ont jamais fait bon ménage et dont les rapports ont été marqués par des chamailleries littéraires, politiques ou personnelles qui n’ont jamais cessé. L’une des dernières en date, le fameux post où, 40 ans après sa mort, Jodorowski se moquait de...la "petite bite" de Neruda.

Ensemble à Cannes

Le hasard faisant bien les choses et ayant souvent le gout des paradoxes, revoilà donc les frères ennemis réunis à Cannes grâce à la Quinzaine des Réalisateurs qui a programmé ensemble le film de l’un - Poesía sin fin - et celui sur l’autre, Neruda, de Pablo Larraín.

Avec Poesía sin Fin, dont la première aura lieu le 10 juin prochain au Musée du Louvre, Jodorowsky propose, à ses 87 ans, la suite de La Danza de la Realidad, une « autobiographie imaginaire » avec laquelle il avait deja fait partie, en 2013, de la prestigieuse Quinzaine.

Dans la vidéo ci-dessous (en espagnol), Jodorowsky célèbre la fin du tournage et raconte l’aventure de son dernier film.

Neruda en cavale

Dans "Neruda" dont toute la post-production a été d’ailleurs faite en France, Pablo Larrain propose ce qu’il appelle une biographie « rêvée » du poète. Le film retrace la période où, victime de la persécution du gouvernement anti-communiste chilien de l’époque, Neruda (Luis Gnecco), cherche à échapper à la persécution obsessive d’un policier incarné par Gael García Bernal. Un personnage inspiré d’un vrai policier, fils d’immigrants français, appelé Oscar Peluchonneau.

- Voir la bande annonce du Neruda de Pablo Larraín.


Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique