Accueil > Archives Sonores > La chanson de Pierre « le peluquier », un classique du "jeux de miroirs" (...)

La chanson de Pierre « le peluquier », un classique du "jeux de miroirs" francochilien

Tiré de la comédie musicale « La Pérgola de las Flores », ce "tango-habanera" est un vrai classique de la chanson chilienne.

Créée en 1960 par Isidora Aguirre (scénario) et Francisco Flores del Campo (musique), la Pérgola de las Flores est une joyeuse fresque musicale du Chili urbain de la première moitié du XXè siècle. Elle raconte, en chansons, l’opposition des travailleuses du marché aux fleurs de Santiago (La Pérgola de las Flores), au premier projet de transfert depuis l’Alameda (voir photo ci-dessus) vers son emplacement actuel, du côté de l’ancienne Estación Mapocho et du Mercado Central.

JPEG - 42.5 ko
L’affiche de 1960

Des versions aussi nombreuses qu’inégales de la Pérgola, ont renforcé au fil des années la place qu’elle a pris dans la patrimoine culturel chilien. Une place qui est loin d’être celle d’une oeuvre simplement « folklorique ». Ceci est tout fait visible, en particulier, sur le plan de la musique. En effet, aux côtés des « cuecas » et « tonadas » bien chiliennes, on peut entendre bien d’autres rythmes à la mode dans le Chili de l’époque : charleston, fox-trot et...tango-habanera.

C’est ce dernier rythme que Francisco Flores del Campo a choisi pour la chanson de Pierre, le coiffeur français chargé de "moderniser" le look de Carmela, sorte de Becassine chilienne qui vient de débarquer de sa campagne et qui se trouve propulsée, bien malgré elle, au rang de "sauveur" de la Pérgola. La chanson de Pierre le peluquier (peluquero= coiffeur)est un excellent exemple des quelques unes des « images d’Epinal » que de nombreux Chiliens ont longtemps considéré comme l’essence même du « franchute ».

Écouter "La Chanson de Pierre"

Vos commentaires

Dans la même rubrique