Accueil > Francochiliens 2010 > Il était une voix... > Jean Michel Hureau

Jean Michel Hureau

Dernier ajout : 14 octobre 2006.


  • Anniversaires


    14 octobre 2006, écrit par Jean Michel Hureau

    Vendredi 6 octobre le personnel de l’Alliance Française de Santiago et quelques dizaines d’invités se sont retrouvés au Lycée Saint -Exupéry pour rendre hommage à Georges Brassens. Avec la complicité d’Eduardo Peralta, traducteur et interprète du répertoire du "grand Georges" et grâce à l’enthousiasme passionné de Jean Michel Hureau qui, en vrai copain franco (chilien) de port, partage avec nous son amour de Brassens et...d’Amanda.
    Quand tu es amoureux de Brassens, tu ne peux pas rater l’occasion. Il (...)

  • État d’âme


    1er novembre 2005, écrit par Jean Michel Hureau

    Cette fois, ce ne sera pas un récit de vacances. Alors, en exclusivité, et vraiment rien que pour vous, je vous livrerai un état d’âme : pourquoi j’aime le Chili ?
    C’est curieux, en effet, qu’un petit Français né à Reims se soit un jour de 1970, intéressé à ce drôle de pays filiforme coincé entre désert et glace, entre mer et montagne. Le bombardement d’un palais présidentiel et le suicide de son hôte y sont sans doute pour quelque chose. Le hasard faisant bien les choses, il se trouve que je foule du pied (...)

  • Étranger


    16 mars 2005, écrit par Jean Michel Hureau

    Étranger vient d’étrange. Si, si, c’est pas des blagues ! Ouvrez le Petit Robert et vous verrez ! Il a fallu que je dépasse la cinquantaine pour penser à ça ! Vous allez peut-être penser que j’ai le cer-veau lent mais en septembre, au Chili, c’est de saison dans un ciel sans nuages (tu parles !). Mais, revenons à nos moutons !
    Alors comme je suis étranger au Chili, j’ai pensé à mon ami Eduardo qui est étranger en France. Il aime presque plus la France que moi et j’aime presque plus le Chili que lui. (...)

  • Le Désert Fleuri


    24 janvier 2005, écrit par Jean Michel Hureau

    Un soir de septembre que je m’étais couché tôt, une fois n’est pas coutume, j’entends la porte de la chambre s’ouvrir et une petite voix me dit : « Papa, tu dors ? ». Alors, bien sûr, comme il m’avait réveillé, je réponds : « Non ». « Le désert va fleurir, ils le disent à la télé ». Je fais un bond, j’allume la télé et on apprend que le désert fleurira cette année, mais qu’il n’en est qu’à son début du côté de la cordillère et que peu à peu la floraison va se déplacer vers la côte. Mais ce sera moins bien qu’il y a (...)

  • Rapa Nui


    24 septembre 2004, écrit par Jean Michel Hureau

    Une promo de LANchile et hop, c’est parti pour une semaine à Rapa Nui, autrement dit l’île de Pâques. À 3 750 km de Santiago, 5h 30 de vol et on atterrit sur l’aéroport d’Hanga Roa, une immense mégapole de 3 800 habitants. Comme on avait réservé à la pension Goretti, elle vient nous chercher à l’aéroport, très bien. Elle commence à nous présenter ses prestations, soit on prend le « package » comme elle dit, où alors la demi-pension, où alors simplement l’hébergement. Mais comme elle majore un maximum les (...)

  • Voyage dans le Temps


    16 mars 2004, écrit par Jean Michel Hureau

    Il est né en 1928 en Allemagne mais chilien à part entière depuis cette date, nous avons décidé de faire son dernier voyage à Temuco en sa compagnie. Après 75 ans de bons et loyaux services, il lui a été imposé de prendre sa retraite. Et il en a vécu des évènements : la Grande Crise, les dernières exploitations de salpêtre du nord, la 2ème Guerre Mondiale, la Guerre Froide, l’accession au pouvoir et la chute d’Allende, la dictature et le retour à la démocratie. Une sacrée page d’histoire !
    Alors, quand (...)

  • Noël à Calama


    16 décembre 2003, écrit par Jean Michel Hureau

    Comme ils ne voulaient pas venir à Santiago, nous avons décidé d’aller les rejoindre à Calama pour Noël. Je parle des arrières grands-parents de mes enfants. Octogénaires, bon pied, bon oeil, l’esprit sain, vif et intact. Redoutables !
    Les filles s’embourgeoisent et partent en avion tandis que je prends la route deux jours avant avec Gaby, l’infatigable baroudeur. Nous prenons toutefois la précaution d’emporter dans nos valises un foie gras venu spécialement du sud-ouest, une bouteille de vendanges (...)

20 octobre 2017: Aucun événement
octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017